Font Size

SCREEN

Cpanel

APsySE

APsySE

Définition de l'APsySE

L’Analyse Psycho-Somato-Energétique (APsySE) s’inscrit dans le prolongement de l’approche freudienne, de ses méthodes et de ses objectifs. À la parole, elle conjugue des techniques impliquant le corps et le mouvement. L’APsySE permet un processus global à partir de l’enfoui et du refoulé inconscients.

Les objectifs de cette analyse sont de permettre au patient :
•  D'associer soma et psyché, c’est-à-dire tisser les liens entre corps (soma) et esprit (psyché), pour être Soi, dans la vie, avec les autres ;
•  De dénouer ses conflits internes, ses angoisses et ses états dépressifs ;
•  De libérer la circulation énergétique corps-esprit selon un processus structuré ;
•  De construire un Moi plus solide et plus souple en libérant les blocages ;
•  D'accueillir les désirs profonds qui donnent sens à la vie ;
•  De mettre en action son énergie créative dans la vie.

Les moyens mis en œuvre sont essentiellement :

•  Une relation psychothérapeutique suivie dans un cadre thérapeutique, défini à partir du projet du patient ;

•  L’analyse des relations entre l’histoire du patient et son expression dans sa vie actuelle ;

•  La libération de la parole par des mobilisations neuro-musculaires appelées "Sistim" (Simulation-stimulation) associées à l’analyse freudienne ;

•  La découverte et l’allègement de la cuirasse corporelle ;

•  La stimulation bilatérale intégrative des traumatismes ;

•  L' analyse des rêves.

* l’utilisation d’un protocole précis de mobilisations neuromusculaires ouvrant à la parole, aux émotions, aux sensations et au sens.

L’analyse Psycho-Somato-Energétique se pratique sous forme de psychothérapie individuelle, de groupe, de modules thématiques et d’ateliers didactiques.

L’analyse Psycho-Somato-Energétique est ancrée dans son univers professionnel :
•  Les grands courants ou méthodes d’origine sont la Psychanalyse Freudienne et ses grands héritiers comme D. Vasse et F. Dolto, la Psychologie Jungienne, la Végétothérapie Reichienne (développée par Fédérico Navarro), la Psychologie Biodynamique de Gerda Boyesen, L’Analyse Psycho-Organique de Paul Boyesen, et certaines techniques utilisées par les thérapies brèves.
•  Ses thérapeutes sont inscrits dans leurs organisations professionnelles et se sont engagés à respecter les règles éthiques et chartes déontologiques professionnelles (AAPO, FF2P, SNPPsy).
•  La formation assurée dans les ateliers didactiques bénéficie d’une équivalence EFAPO (organisme agréé par l’Etat)

L'Histoire de l'APsySE

Christine Zürcher et Jacques Vaissac ont parcouru les champs de la création de la psychothérapie humaniste et de ses évolutions depuis 1980. Ils se sont  formés à  la psychanalyse, puis aux thérapies nouvelles, essentiellement inspirées de Reich et Perls à partir du corpus freudien.

Ayant expérimenté les avantages et les limites de la psychanalyse, ils ont exploré la voie du corps pour découvrir l’inconscient : rebirth, travail de naissance, bioénergie, ont été leur formation et travail personnel de base.

La formation à « l’Analyse Psycho-Organique » a été ensuite leur empreinte fondatrice,  complétée par des spécialisations en APO avec Paul Boyesen dans le travail sur « l’Impuls primaire » et la relation interpersonnelle intra-psychique. Puis chacun a continué travail personnel et formations : entre autres en PNL, et en végétothérapie biodynamique avec Ebba Boyesen.

Ils découvrent Denis Vasse, psychanalyste freudien et lacanien proche de Françoise Dolto,  qui les influence fortement dans la place donnée à la parole, à l’interdit de l’inceste, et au désir, au delà

du paraître et de l’image. De 1995 à 2000, Federico Navarro leur transmet la méthode reichienne telle qu’il l’a mise au point au fil de son travail avec ses collègues et avec Ola Raknès. 

Christine Zürcher et Jacques Vaissac reçoivent l’influence psychanalytique de Denis Vasse, l’approche des sciences cognitives de l’Emdr avec David Servan-Schreiber, l’approche neurologique du

Dr R Hurstel (Neurologie Fonctionnelle).

L’APsySE est donc le résultat de l’intégration de différentes méthodes dans une forme proche de celle utilisée par Gerda et Paul Boyesen - celle du groupe et du travail à deux en groupe - , forme très développée dans d’autres méthodes mais jusqu'àlors inusitée en végétothérapie telle qu’elle a été développée par Navarro.

L’APsySE s’intéresse :

  • A la défense organique interne contre ce qui a été vécu comme des traumas dont le lieu semble se situer dans le système neurovégétatif, afin de permettre le relâchement interne du corps,
  • A la constitution de la défense externe contre ce qui s’est engrammé comme dangereux dans la cognition cérébrale et se manifeste à travers des comportements et des émotions devenus inadaptés.
  • A tous les apports scientifiques cognitivistes et analytiques qui enrichissent constamment la connaissance de l’être humain.

Constituée de toutes ces origines, l’APsySE utilise la forme et le fond sans forcément distinguer la théorie de la pratique dans le but d’être le plus efficace et le plus pragmatique possible dans l’intérêt de la personne, en respectant au plus près ce qui la constitue le plus fondamentalement et notamment son désir et la Vie qui la porte. 

Ce que l’APsySE n’est pas : l’APsySE n’est pas une méthode physiologique de guérison des problèmes psycho-somatiques. Elle n’est pas une méthode comportementaliste, qui résoudrait les problèmes de phobies ou de traumatismes en quelques séances. Elle n’est pas une méthode d’approche facile où le thérapeute fait et sait à la place du client ; souvent viennent à elle ceux qui ont échoué ailleurs mais qui n’ont pas renoncé à eux-mêmes.

Les Objectifs de l’APsySE

Etre mieux dans sa peau et retrouver le sourire, la présence à la vie,  en sortant des ses peurs engrammées qui peuvent revêtir de multiples formes notamment :
•  la dépression
•  les états d’angoisse
•  les comportements caractériels agressifs ou passifs

En créant de meilleures relations :
•  professionnelles
•  familiales
•  amoureuses
•  sociales

 

En améliorant ses capacités :
•  d’expression de ses sentiments et de son être en relation avec les autres
•  de rapports interpersonnels amoureux et sexuels

 

 

 

 

 

Les moyens mis en oeuvre :

 

 

 

Issus de la psychanalyse freudienne, de la psychologie jungienne, de la psychologie biodynamique, de l’analyse psycho-organique, de la végétothérapie de Reich et de Navarro, ses moyens sont

de deux ordres:

Moyens Théoriques :

 

  • L’inconscient : refoulé et déni, structuration (croyances, fantasmes), représentations et symbolisations, les rêves.
  • Le rôle du système neurovégétatif selon Reich, Navarro, Shapiro.
  • Les touchers diagnostics, biodynamiques (Gerda Boyesen).
  • La notion « d’Impuls  primaire » de Paul Boyesen.
  • Les psychopathologies de Freud, Reich, Federico Navarro et Gerda Boyesen.
  • Le cercle d’Analyse Psycho-Organique (APO).
  • Les structures caractérielles en APO et en Végétothérapie
  • L’image inconsciente du corps
  • La castration primaire (Dolto)
  • La castration oedipienne
  • Les connaisances se rapportant à l’incestualité de Racamier
  • L’ouverture à la vie par la parole et l’accès au désir de Denis Vasse.
  • Les héritages familiaux, génogramme, constellation familiale (Ancelin, Hellinger).
  • La violence fondamentale, les pulsions de vie et de mort

 

Moyens Cliniques :

 

  • L’anamnèse
  • Le massage diagnostic
  • Les sistims
  • Les verbalisations
  • L’approfondissement des abréactions émotionnelles
  • Le travail des croyances (TCC=thérapie comportementale et cognitive) et contrats personnels (APO=analyse psycho-organique)
  • L’analyse du caractère et des traits de caractère limitant
  • Le transfert, et son analyse
  • L’analyse des rêves
  • La stimulation bilatérale
  • Dans certains cas, le psychodrame en groupe.
  • Le travail en séance individuelle, en atelier (travail individuel en groupe par dyade)

 

 

 

Les évolutions attendues :

 

  • La diminution des deux angoisses archaïques (de mort-morcellement du stade prénatal, d’abandon du stade néonatal)
  • L’intégration des deux lois fondamentales interdisant le cannibalisme et de tuer
  • Une progression : la dépression en début de processus ouvre à l’accès aux stases énergétiques orales
  • Les rêves qui s’ouvrent et permettent les liens inconscients
  • L’émergence du moi et de son expression
  • Le travail des angoisses sexuelles, chute des peurs relationnelles (intégration de l’interdit de l’inceste)
  • La réorganisation de l’emploi du temps
  • Le changement de posture et de look
  • L’ouverture à de nouvelles relations (amis, famille, profession) dans des  cercles sociaux diversifiés
  • La confiance dans la vie, dans le passage de la violence au « non » qui affirme le Moi, la migration du  retrait silencieux vers la parole, de la « répétition » vers la créativité.

 

Vous êtes ici : Accueil APsySE