Font Size

SCREEN

Cpanel

Quand arrête t-on une psychothérapie ?

11. Quand arrête t-on une psychothérapie ?

L’arrêt d’une psychothérapie peut se faire :

  lorsque le mal-être pour lequel le patient était venu s’est suffisamment atténué ou a disparu
 
lorsque le désir de Vie, l’en-Vie, l’Energie ont repris le pouvoir dans l’Etre
 
lorsque les relations avec les autres sont devenues suffisamment positives et créatives
 
lorsque les excès d’émotions se sont apaisés
 
d’un commun accord avec le thérapeute
  lorsque le contrat est réalisé ou que la durée du contrat est atteinte, si contrat il y a eu.

Qu’est-ce que le transfert ?

10. Qu’est-ce que le transfert ?

C’est l’ensemble des réactions du patient : désirs inconscients, répétition de vécus infantiles, sentiments positifs ou négatifs… à l’égard du psycho-praticien ou du psychanalyste, du cadre ou de la méthode, par lesquels il reproduit les sentiments inconscients qu’il éprouvait dans son enfance vis-à-vis de ses parents, et de son entourage proche.

Peut-on s’en sortir tout seul ?

8. Peut-on s’en sortir tout seul ?

Sauf exceptions rares, Non !

Face à un problème récurrent dont les racines plongent à la fois profondément dans l’inconscient et dans les débuts de la vie, l’accompagnement est indispensable pour retrouver, traverser, dépasser sa souffrance, ses angoisses, ses traumatismes.

Faut-il choisir un psycho-praticien homme, ou femme ?

9. Faut-il choisir un psycho-praticien homme, ou femme ?

Pour une première psychothérapie, il faut choisir la confiance et donc choisir un homme si nous préférons un homme et inversement.

Après avoir débroussaillé son propre chemin, ou pour reprendre un travail sur soi, choisir l’opposé de nos préférences peut être bénéfique.

Qu’est-ce que le cadre de la psychothérapie ?

7. Qu’est-ce que le cadre de la psychothérapie ?

Le cadre d’une psychothérapie se compose du lieu où se déroulent les séances ainsi que des règles éthiques qui permettent au thérapisant de se sentir en sécurité, et de permettre de travailler les inévitables conflits et questions qui se poseront au long de la thérapie avec le psycho-praticien. Exemples de quelques règles :  ne pas exercer de violence sur soi-même, sur le thérapeute, sur le matériel
 
non passage à l’acte sexuel
 
règle en rapport avec le prix, la présence et l’absence aux séances et le fait qu’elles soient dues ou non…
  n’arrêter la psychothérapie qu’après en avoir parler une ou plusieurs séances

You are here: Accueil FAQ FAQ sur la psychothérapie en général