Font Size

SCREEN

Cpanel

Articles

Livre Souffrir ou Aimer

 

Bon de commande

 

Spécificité de l'analyse psycho-somato-énergétique

 

Le propos de cet ouvrage est de présenter l’APsySE, Analyse Psycho-Somato-Energétique, d’en divulguer l’utilité et la spécificité. Nouvelle thérapie direz-vous ? Oui et non. Non, au sens où l’APsySE s’inscrit dans une continuité, dans un héritage d’apports théoriques émanant de la psychanalyse, de l’analyse caractérielle reichienne reprise par le neuropsychiatre italien, Federico Navarro,et différentes thérapies brèves. Oui, au sens où nous avons relié ces approches et créé un protocole de travail analytique et corporel original. Ce protocole résulte de dix ans de travail clinique individuel en groupe, de nos observations et convictions.

 

Notre apport principal à travers l’utilisation logique et progressive des sistims© (simulation/stimulation neuro musculaires) est de mettre en exergue le cheminement individuel vers l’amour. Cet aspect-là mérite d’être développé aussi bien du côté de la génitalité que de la spiritualité : tout simplement du côté de l’humanité.L’ouverture du coeur étant probablement pour chacun le projet de vie inconsciemment recherché et difficile à atteindre. L’APsySE répond aux souffrances générées par la société en proposant de travailler directement sur l’accumulation des peurs de tous types,angoisses, dépression, ruptures du lien social,perte du sens, blocages énergétiques et surcharges émotionelles négatives.

 

Christine Zürcher

 

“Je suis née psy et suis devenue ce que j’étais. Ma première école fut de loin ma propre famille, le meilleur cadre d’observation de dérapage collectif et individuel ! Mes parents avaient été, tous deux, infirmiers “urgentistes”en 1916 sur le front : ils recueillaient les gueules cassées. A l’époque pas de debriefing,ils ne s’en sont jamais remis. Ils reitèrent sous une autre forme à la seconde guerre mondiale. Je suis une enfant de leur vieillesse. A ma naissance,ils approchaient de la cinquantaine.

 

A cinq ans, j’avais le fantasme d’ouvrir les têtes, fratrie comprise, afin de percer les mystères de la violence humaine. Cachée sous la table, je les regardais se battre ou pleurer. A onze ans on m’envoya pleurer moi-même en pension sans avoir été élevée à quoi que ce soit. Si ce n’est à la capacité de me débrouiller seule et d’entendre la souffrance. Le reste n’est pas résilience concept discutable, mais volonté de guérison ...

 

Jacques Vaissac

 

Jusqu’à 40 ans, il assume l’héritage familial bourgeois traditionnel : études “sérieuses”, éducation religieuse, sexualité “au mariage” pour avoir des enfants, reprise des entreprises familiales… Tout cela ne va pas sans refoulements et paradoxes, entre autres, leader étudiant en 68, première rencontre avec Wilhelm Reich ! De 30 à 40 ans commence l’évolution, basée sur un constat amer de la vie et quasi suicidaire.

 

Thérapies et formations se sont succédées : analytiques freudiennes et psycho corporelles reichiennes, cherchant à libérer le corps, l’esprit et le coeur. Au fil des expériences et rencontres de collègues, clients et formateurs, il a développé une méthode intégrant les bases thérapeutiques les plus solides et connues, aux avancées actuelles des méthodes modernes. Souffrir il connaît. Aimer il apprend encore et toujours.

 

Arbre généalogique et bio des deux auteurs

arbre

 Sommaire du livre

sommaire1

 

 

You are here: Accueil