Josiane Chevalley

Josiane Chevalley Garcia-Behr

« Il y a ce qu’on a fait de nous, et ce que l’on fait de ce qu’on a fait de nous… 

                                                                                                             Tahar Ben Jelloun

… et la certitude qu’en chaque être humain, l’énergie de vie ne demande qu’à circuler et devenir plus fluide.  L’APSYSE est pour moi un outil fidèle, qui me demande d’être très présente à l’autre et à moi-même, avec rigueur et dans l’ouverture du cœur.

Après avoir longtemps porté (avec honte) un corset tentant de limiter une scoliose rebelle, j’ai réalisé qu’il avait aussi été mon ami. Un ami qui me contenait, me rassemblait au milieu du champ de bataille des passions familiales. Il me faisait mal mais aussi, il me tenait chaud lorsque j’avais peur des autres.

Par contre je me suis cachée trop longtemps derrière lui pour éviter la confrontation, la rencontre avec les autres, renforçant ce que W.REICH nommait « la cuirasse caractérielle ».

Au fil du temps, des rencontres et d’un long parcours thérapeutique, elle s’est assouplie, libérant angoisses et peurs au profit de la vie partagée, parce que le corps sait, pour qui accepte de l’écouter et de chercher le sens qu’il nous indique.

FaLang translation system by Faboba